Commentaires et souvenirs des uns et des autres à propos de Bon Papa : Paul Déaux

Retour

1. Posté le 17/11/2016 - 15:20 par JC Déaux
Petites histoires, souvenirs.
Je rentre de l’école des Cordeliers. Il est midi. Bon papa m’entend arriver, il sort de sa cuisine et me fait une bise. Il a la goutte au nez et la barbe drue. Je m’échappe en courant
- Bon papa vient me chercher à Andancette avec sa 4 CV Renault. Je rentre de Romans. Il ne voit plus très bien et on remonte tous les virages de la cote des Barges complètement au milieu de la route. Je tremble de peur. Je demande à maman de lui dire que ce n’est plus la peine qu’il vienne me chercher.
- Les éternuements de Bon papa. C’est du à la guerre m’a-t-on dit.
- J’entends que quelqu’un gratte dans la cave pour faire descendre les cendres ou remettre du charbon dans la chaudière du chauffage central. C’est Bon papa, vêtu de sa grande blouse grise. Elle lui arrive jusqu’aux chevilles.
- Ne pas faire de bruit en repartant à l’école des Cordeliers, Bon papa fait un brin de sieste assis dans son fauteuil en cuir de la grande salle à manger. Je vais être en retard car sa pendule Westminster égrène déjà les notes avec sa mélodie unique.
- C’est Noël. On a décoré le sapin dans le grand salon. Je suis content car je sais que comme chaque année Bon papa va me donner une grosse et belle pièce d’argent der 10 Francs.
- Le 11 novembre, défilé des écoliers en culottes courtes jusqu’au cimetière et au monument aux morts de 14-18. Ça m’embête. Bon papa est heureux qu’on y soit allé.
- Regrets d’être passé à coté de lui sans avoir jamais pu vraiment discuter.


2. Posté le 17/11/2016 - 15:30 par Annette et JC Déaux
Je me permets de poster un mail reçu de Annette, sur le même sujet :
Merci Claudinet ! Quel homme ! Un véritable héros ! Quelles atrocités ont du subir ces hommes des 2 camps années après années bon papa n'a rien perdu de sa bravoure . Admirable! Je suis très touchée que tu m'aimes mise dans la boucle. Je ne pourrai pas raconter d'anecdote même si je me souviens très bien du petit homme à la blouse grise un peu mystérieux, pas très disert mais toujours gentil. Juste une chose , comme il s'appelait Bon papa et qu'elle s'appelait Bonne maman je pensais toute petite s'ils auraient naturellement dû se marier! Et puis en lisant ce récit bien écrit et documenté, bravo Jean Claude, j'ai une pensée émue pour nos frères syriens qui depuis 4 ans se réveillent dans un pays en guerre et pour combien d'années encore ? Mais comment se fait-il qu'il n'y ait pas de solution, chaque jour est une journée de trop... Je vous embrasse fort et merci à Bon Papa de s'être battu comme il l'a fait !


3. Posté le 17/11/2016 - 21:42 par Marie-Lise GERMAIN
Des souvenirs aussi
grand-père Déaux, on l'appelait ainsi chez nous, les enfants de Pierre. Quand il venait à Panelier, l'été, il amenait toujours le journal et une brioche.
Un jour, en venant avec sa Fiat 500, à un passage à niveaux, il s'est payé la micheline n'a rien eu, juste une éraflure sur le front
Quand on prenait le car avec lui, en l'attendant, on s'y trouvait au moins 30 minutes avant.


4. Posté le 20/11/2016 - 18:01 par liliane
Souvenir d'un grand père qui en septembre prenait tous mes livres et cahiers d'école, me les rendaient le lendemain bien couverts de papier brun et avec une belle étiquette écrite a mon nom. Trop fière l'écolière !


5. Posté le 20/11/2016 - 18:06 par liliane
Qui se souvient des souris blanches? Une ou deux, c'était bien mais 3 semaines plus tard.....plein plein de petites souris....Alors Bon Papa qui très dévoué les gardait dans sa cuisine...les faisait disparaitre....ni vu ni connu..sauf qu'on savait ou elles disparaissaient brrr !


6. Posté le 30/11/2016 - 22:18 par jean-michel Déaux
Annonay dans les années 60.
Une belle nappe blanche parfaitement étalée sur la grande table en chêne de la salle à manger recouvre temporairement les quatre chiens sculptés qui lui servent de piètement.
Grande fête de famille demain donc Bon papa va sortir la belle vaisselle et les verres en cristal rangés tout en haut du grand placard de gauche. On va voir nos cousins et cousine de Chabeuil et on va bien rigoler.
Personne en vue.
J'en profite pour poser sur la nappe immaculée une petite plaque en métal bleu. De loin et même de près on jurerait que c'est une tache d'encre. Pour plus de réalisme je renverse à côté une bouteille d'encre vide. Une Waterman, celle aux huit facettes.
Je sors en courant et vais chercher Bon papa pour lui avouer que j'ai malencontreusement fait tomber ma bouteille d'encre sur la table.
Bon papa n'est pas content, furieux même.
Bon papa s'approche de la table et je sais que je vais prendre une paire de claques.
Le Michou est futé et il anticipe la sanction. Il soulève la fausse tâche et commence à expliquer qu'il l'a achetée chez Stanfli au boulevard.
"Ils ont plein de farces et attrapes dans ce magasin"
La gifle je ne l'ai pas vue arriver mais je l'ai sentie et je la ressens encore.
"Tu es un chenapan, tu en mérites une autre. Je vais le dire à ta mère."
Que croyez-vous qu'il arriva ?
Maman me priva de dessert...et m'envoya dans ma chambre...
La flaque je ne l'ai plus hélas mais la bouteille Waterman m'a longtemps suivi.


7. Posté le 01/12/2016 - 09:52 par JC Déaux
Exact. J’étais avec toi. Mais un détail : quand Bon Papa a envoyé sa baffe j’ai pu l’éviter en baissant la tête juste à temps. Toi tu l’as reçue en plein visage.
Je me souviens de son petit sourire en coin quand tu es parti en emportant la tâche factice comme quoi il s’était bien fait avoir.
Et même qu’il était confus de sa réaction brutale.

Retour